mardi 11 février 2014

14 Astuces scientifiques pour muscler votre développement personnel.


La marque Nike le dit dans son slogan.
Just Do It ! A un certain moment il faut juste le faire, et c’est tout. Vous et moi savons que ce que vous lisez marche et que ça vous fera énormément de bien. Alors qu’est-ce qui vous empêche d’agir ?
En réalité, ce n’est pas si simple que ça.
Parce que souvent, ce sont les personnes qui sont « au pied du mur » qui passent à l’action. Celles qui n’en peuvent plus de vivre dans la médiocrité ou la souffrance.
Pourquoi 80% des gens n’appliquent pas ce qu’ils lisent ? (Et encore, je suis clément).
Tout simplement parce qu’ils ne ressentent pas l’urgence de le faire. Vous voyez, la plupart des gens vivent dans une certaine moyenne dans presque tous les domaines. Ils vivent au jour le jour sans ressentir le besoin de remettre en question leurs standards.
Et c’est un piège immense.
Vivre avec un énorme fossé entre ce qu’on pourrait devenir et ce qu’on est, c’est le meilleur moyen de ne pas exprimer son potentiel, bref, de ne pas être heureux.
" Muscler Développement Personnel "
Les pères fondateurs de la psychologie positive comme Mihaly Csikszentmihalyi, ont d’ailleurs trouvé une équation très simple au bonheur. Vivre Heureux = Mettre Ses Vertus En Action ! Vos vertus en action, c’est l’exploitation de vos forces et de vos qualités.
Pensez-y. Si votre potentiel peut vous emmener à +50, alors pourquoi vouloir graviter autour de 0 ?
Il n’y a aucune passion à vivre petit, à vivre une vie qui est à mille lieues de celle que vous êtes capable de vivre – Nelson Mandela
Cette citation me donne des frissons dans la colonne vertébrale. Pas vous ?
Il est temps de réveiller le géant qui sommeille en chacun de nous (pas seulement pour nous, mais aussi et surtout pour le monde). C’est parti !

MUSCLER SON DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

La plus précieuse forme d’énergie qu’on possède

Si la patience est la mère de toutes les vertus, la volonté est ce que j’appelle : « la reine des vertus ».
Pour une bonne raison : avoir une volonté de fer, c’est la meilleure façon de se garantir une vie meilleure. Des scientifiques comme Roy Baumeister (Université de Floride) ont par exemple remarqué que c’est le facteur numéro 1 de la réussite scolaire (Détrompez-vous, ce n’est pas le Q.I !).
Une chose est sûre : C’est LE facteur qui peut prédire le niveau de votre réussite, de votre santé, de votre bonheur, de vos relations, ou simplement de votre développement personnel.
La Volonté, c’est la plus PRECIEUSE forme d’énergie qu’on possède.
Des études très sérieuses ont été faites à ce sujet, et je vous livre ici, la plus frappante :
Un jour, on a demandé à deux groupes d’étudiants de regarder un film extrêmement émouvant et dramatique. Pour le premier groupe, il n’y a eu aucune consigne spéciale. Mais pour le second, on leur a demandé de faire un effort de volonté pour ne pas exprimer leurs émotions, et de les réfréner.
Devinez quel groupe a été plus performant lors du test psychométrique qui a suivi la diffusion du film ? Vous avez vu juste : c’est le premier groupe. Et de loin ! Tout simplement parce qu’ils n’ont pas épuisé leur volonté.
Si vous voulez aller loin, faites bon usage de cette précieuse énergie.
Dire qu’il faut renforcer sa volonté est bien beau, mais ça ne vous avance pas à grand-chose. C’est pour cette raison que je vous donne 8 conseils super pratiques pour renforcer votre force de volonté :
- Gardez un œil sur votre taux de Glucose. Encore un fait intéressant fourni par nos chers scientifiques. Si votre taux de glucose est bas, il y a de fortes chances que votre volonté le sera aussi. Vous remarquez une baisse d’entrain ? Vérifiez si votre glucose pourrait en être la cause. Si oui, mangez un morceau.
- Allez-y à fond ou n’y allez pas ! N’avez-vous jamais remarqué que faire une chose à 99% est plus difficile que de la faire à 100% ? Quand on s’engage à 100%, c’est paradoxalement plus facile que de faire un pseudo-engagement.
- Diminuez les fluctuations de votre comportement. La science est très claire à ce sujet : Si vous voulez instaurer une nouvelle façon d’être, créez une constance dans vos activités. En clair, levez-vous, méditez, ou faites de l’exerciceà des heures fixes !
- Traitez-vous avec beaucoup de gentillesse. Lorsque vous vous sentez inactif, corrigez-vous doucement. Pas la peine de se parler comme si on était un cas irrécupérable. Voici ce que la science dit : l’autocritique virulente réduit énormément la volonté.
- Votre environnement doit vous soutenir. C’est fascinant : un bureau/espace de travail bien rangé augmente à tous les coups ce bien si précieux. Vous travaillez dans un fouilli ? Mettez de l’ordre, et regardez votre volonté monter en flèche !
- Fixez vos standards ! C’est prouvé, on doit tous se créer des standards clairs et inévitables dans notre vie (et de préférence : assez élevés). Engagez-vous à vivre selon ces standards, sans aucune ambiguïté. Voici un petit exemple personnel : ne plus regarder mes emails le matin avant d’accomplir mes priorités du jour. Et vous, qu’en est-il des vôtres ?
- Respirez lentement. Quel est le moyen le plus facile de booster sa volonté à l’instant T ? Une respiration profonde bien sûr ! Inspirez en comptant 4, retenez en comptant 2, expirez en comptant 6, et répétez. Miracle, vous venez de sortir du mode « fuite » ou « confrontation », et basculez en mode « pause » et « planification ».
- Musclez votre volonté avec de petits exercices. Lorsque vous faites une petite chose (comme faire attention à votre posture devant l’ordinateur, ou encore faire de l’exercice au jour le jour, vous construisez votre volonté dans les autres domaines de votre vie ! Une bonne chose crée d’autres bonnes choses dans d’autres domaines.
En faisant votre vaisselle tous les soirs, vous avez plus de chance de mieux manger, faire plus d’exercices physiques, etc. Attention toutefois : comme en musculation, commencez par de petits haltères avant de basculer vers les grosses barres à disques de 30 kg :).
Revenons maintenant vers notre liste principale.

+1 ou -1 ? Dans quelle direction allez-vous ?

Le père de la motivation, Abraham Maslow, nous dit qu’à tout moment, soit on avance en direction de la croissance, soit on recule dans notre zone de confort. (Oui, rester dans la sécurité, c’est reculer !).
+1 ou -1, +1 ou -1, +1 ou -1 etc. Faites attention à la direction que vous prenez tous les jours. Imaginez simplement une journée remplie de +1 ! Merveilleux n’est-ce pas ? :)

Vous n’êtes pas paresseux, vous avez *juste* peur !

Pensez-y un instant. Quand vous utilisez l’excuse du : « Oh, je n’ai pas envie de le faire, j’ai la flemme », en réalité vous avez peur de le faire. Vous n’êtes pas trop paresseux, vous avez trop peur. La prochaine fois que vous vous surprenez à avoir cette excuse « bidon », pensez à ce conseil. Etes-vous vraiment paresseux ou avez-vous juste trop peur ?
Je vous laisse le soin de méditer sur cette révélation.

Vos 2 numéros 1

C’est un exercice fabuleux que j’ai reçu d’un de mes mentors, Tal Ben Shahar. Comme vous le savez, la première étape pour optimiser sa vie, c’est de faire jaillir une lumière sur les choses qui nous tirent vers le bas. L’idée est donc d’identifier la chose numéro 1 que vous devez arrêter de faire, et qui aurait un impact positif considérable dans votre vie.
Soyons honnêtes, on a tous quelque chose, que ce soit un vice en particulier ou une mauvaise habitude qui est à l’origine de 80% de nos échecs et nos malheurs ! Vous l’avez identifiée ? Bien ! Décidez d’abandonner cette chose, aujourd’hui même !
Parallèlement, quelle est la chose numéro 1 que vous devez commencer à faire, et qui aurait également un impact positif considérable dans votre vie ? Il est temps de l’adopter le plus vite possible, et de la vivre !

Accrochez-vous à vos bases de développement personnel !

Tous les maîtres/gourous/mentors vous le diront. Tout commence avec les fondamentaux. Quels sont les vôtres ? Comment vivez-vous avec ?
Voici les miens :
Un rituel du matin pour se renforcer, un entraînement de l’attention (en pratiquant la relaxation alpha, en portant mon attention sur tout ce qui s’est bien passé/se passe bien dans ma vie = optimisme, et enfin en pratiquant la gratitude), et pour finir, mon exercice de débriefing positif tous les soirs.
Ah, j’allais oublier : ces activités doivent rester plaisantes. Toute cette histoire est supposée être amusante non ? Si vos fondamentaux ne vous donnent pas de plaisir, c’est qu’il y a quelque chose qui cloche ! (peut-être que vous vous y prenez mal, ou que ce ne sont pas vos vrais fondamentaux).
Justement, en parlant de plaisir, c’est la prochaine astuce :

Tournez la discipline en plaisir

Que se passe-t-il si vous prenez du plaisir quand vous vivez vos fondamentaux ? C’est très simple : la discipline devient elle-même un plaisir ! C’est le très sage Sénèque qui a soufflé cette idée de développement personnel, il y a presque 2000 ans.
« Quoi de mieux que de poursuivre un objectif, et d’atteindre la destination, lorsque les choses qui sont plaisantes et les choses qui sont honorables deviennent finalement les mêmes ? »
C’est tellement puissant.
" Kaizen "

Adoptez le Kankyo Kaizen

Comme vous êtes un féru de développement personnel, vous connaissez sûrement le Kaizen. C’est l’amélioration constante, continue d’une chose. Pratiquer le Kaizen, c’est faire de petits pas/améliorations qu’on renouvelle (un peu comme le +1 que nous avons vu plus haut), en direction de notre objectif.
Maintenant, ajoutons le mot « Kankyo », qui signifie littéralement : « environnement ».
Qu’est-ce qu’on obtient ? L’amélioration constante de notre environnement.
Si vous désirez devenir une machine à agir, je vous recommande de vous pencher sur la question. Par exemple, au lieu de mettre l’alarme tout près de votre lit, mettez-le à l’autre bout de la chambre ! De cette façon, vous êtes obligé de vous lever pour l’éteindre. Quelque part, c’est comme une façon de rendre les choses inévitables.
Un autre exemple : vous désirez manger plus de fruits ? Eh bien mettez vos fruits à portée de main ! Dans votre bureau/espace de travail, placez un joli panier de fruits. Résultat ? La prochaine fois que vous aurez envie de grignoter pendant une pause, vous piocherez dans votre panier à fruits.
Vous l’aurez compris, vous n’avez pas besoin de faire de grandes choses. Le principe Kaizen implique que vos améliorations soient petites, progressives,… mais constantes !
Une astuce simple mais puissante comme je les aime :).

Le plus souvent possible, dites-vous : « Et maintenant, qu’est ce qui doit être fait ? »

Ok, vous n’allez pas toujours péter la forme, et vous sentir comme une machine imparable. On est toujours sur terre. Mais dans ces moments-là, votre meilleur allié sera… la maîtrise de soi. Demandez-vous : « Et maintenant, qu’est ce qui doit être fait ? ». Soyez le genre de personne qui « fait ce qu’il y a à faire », peu importe ce qui se passe à l’intérieur ou à l’extérieur de vous.
Ça revient un peu à ce que j’ai dit dans l’introduction. Je ne suis pas particulièrement un fan de Nike, mais leur slogan est parfait dans ces moments de faiblesse ou de doute : Just Do It !
Si vous faites le boulot, vous êtes sûr de récolter un merveilleux sentiment de satisfaction, un peu comme si on vous injectait des endorphines. 100% garanti !

Suivez votre félicité

J’expose cette idée de Joseph Campbell, en long et en large dans cet article : voyage du héros. Une remarque toutefois : même si l’inspiration joue un rôle important, n’oubliez jamais la valeur du travail !

Il faut s’engager… et se réengager

S’engager à faire quelque chose est très important. C’est comme un deal qu’on signe. Mais ce n’est pas suffisant. Il faut tenir dans la durée. C’est pour cela que vous devez vous réengager encore et encore à avancer en direction de vos buts.
Un avion qui décolle d’un continent est toujours hors-trajet dans 99% des cas ! Mais c’est pour cette raison qu’un pilote se réengage dans la bonne direction, constamment, pour nous emmener à bon port.

Devenez un Optimaliste, et non un Perfectionniste

Tal Ben Shahar (encore lui), dit qu’il existe deux versions du perfectionnisme : celui qui est sain, et celui qui est malsain. Le premier, c’est ce qu’il appelle : l’optimalisme. C’est quand vous acceptez et embrassez les contraintes de la réalité, et savez quevos idéaux sont une sorte d’« étoile des mages », plutôt que des rivages lointains à atteindre.
C’est une énorme différence ! Une différence qui sépare une personne qui remet toujours au lendemain, et une autre qui agit quand il le faut.

Faites « comme si »

Vous ne vous sentez pas très inspiré ? Eh bien agissez comme si vous l’étiez !
Imaginez que vous vous connectiez à une version plus grande, plus forte de vous-même. Que se passerait-il ? Ce n’est pas juste de belles paroles, c’est prouvé scientifiquement. Si ça ne vous dit pas de mimer la version 2.0 de vous-même, alors imaginez une personne que vous admirez.
Comment se comporterait-elle face à la situation ? Vous avez l’image en tête ? Bien, il vous suffit maintenant d’agir de la sorte :).

L’activité qui prend moins de 2 minutes

C’est peut-être la seule astuce de gestion du temps que je vais vous donner. Si vous savez qu’une chose va vous prendre moins de 2 minutes à terminer, eh bien faites-le maintenant ! Que ce soit régler une facture, appeler un collègue, ou peu importe. Appliquez ce conseil, et vous verrez votre productivité décoller !

Comment puis-je me rendre fier de moi, maintenant ?

Vous vous sentez bloqué, anxieux, ou submergé par trop de projets ? On est tous passé par là. Pour contrer ces émotions négatives, posez-vous simplement cette question : « Qu’est-ce que je peux faire pour me rendre fier de moi, maintenant ? », et passez à l’acte.

POUR CONCLURE

Vous avez toutes les cartes en mains pour passer à l’action, ou mieux : devenir une véritable machine à agir. Maintenant, vous n’avez plus d’excuses :).
Souvenez-vous que parler, parler, accumuler, lire, c’est la partie rudimentaire du développement personnel. La partie avancée ? C’est la pratique.
Alors, mettez votre cape de superhéros, et connectez-vous à votre version 2.0, maintenant !
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire