dimanche 2 février 2014

L'art de rechercher la liberté dans le moment présent.

C’est un véritable chemin vers une vie épanouie et heureuse. On arrive certes à récolter une forme de joie (et une réelle flatterie pour notre égo) dans l’accumulation de biens matériels, mais cette joie faiblit toujours à un moment ou un autre.
Laissez-moi partager avec vous une phrase qui m’a récemment marquée : « Il ne peut exister de problème dans le moment présent ». Je trouve que c’est tellement vrai, à la fois d’un point de vue logique et psychologique.
D’une manière plus poétique, on peut dire que « Les problèmes sont des souvenirs ».
" Moment Présent "

ET SI VOS PROBLÈMES ÉTAIENT DES SOUVENIRS DU PASSÉ ?

Si vous ne connaissez pas encore la méthode Sedona, je vous recommande vivement de vous informer sur elle. C’est un système qui a été inventé par Hale Dwoskin qui peut améliorer chaque aspect de votre vie, que ce soit au niveau de votre équilibre émotionnel, de votre bonheur en général, ou simplement de l’abondance dans votre vie.
Pourquoi je vous en parle ? Parce qu’il est composé de plusieurs méthodes intéressantes pour être dans l’instant présent.
Justement, être présent c’est permettre et accepter que les choses soient ce qu’elles sont.
Rien de plus, rien de moins.
Imaginez un instant où vous étiez vraiment en colère (avant de continuer, assurez-vous que vous vous souvenez de la cause de cette colère). Je vous raconte d’ailleurs une de mes plus grosses déceptions: un accident de voiture. C’est très dur d’accepter ce genre d’évènement.
Tout simplement parce qu’on résiste au moment présentOn n’accepte pas la situation telle qu’elle est. Lorsque vous ressentiez cette colère ou cette déception, vous résistiez tout simplement au moment présent.
Je veux rendre quelque chose totalement claire : l’acceptation ne veut pas dire que les choses ne changeront pas. Cela ne signifie pas que :
  • Vous n’allez pas vous améliorer ou croître en tant que personne
  • Vous ne progresserez pas dans votre vie
  • Vous ne voyez pas le besoin de changer
  • Vous devenez paresseux
L’acceptation, c’est permettre au moment présent d’être, et de ne pas se laisser affecter par elle.
Si on reprend l’exemple de la colère, on sait qu’une personne en colère (mis à part qu’elle soit très irritable) juge très rapidement et réagit très rapidement. Cela se produit tout simplement parce qu’à partir du moment où l’on résiste à une émotion, et bien soit elle demeure, soit elle s’accentue. Elle ne diminue jamais.
Mais lorsque vous vous dites : « les problèmes sont des souvenirs », vous dites d’une autre manière qu’ « il n’existe aucun problème dans le moment présent ». Etre dans le moment présent, c’est ne pas rester en colère à propos d’une parole qu’une personne vous a adressée hier, ne pas se soucier de ce que pensent les autres si vous allez faire ceci ou cela, etc.
C’est une façon de se concentrer sur ce qui est.
Et tout ce qui est… c’est cet instant présent.
Si vous voulez, c’est comme si vous disiez : « En fait, il n’y a qu’un seul temps : le moment présent ». Pourquoi ?
Parce qu’à chaque fois que vous anticipez sur le futur, vous le faites en réalité dans le moment présent n’est-ce pas ? Votre anticipation n’est qu’une sorte d’imagination, quelque chose que vous imaginez à cet instant précis. Chaque fois que vous ressentez de la peur ou du stress à propos d’un évènement tragique de votre vie, vous le faites également dans le moment présent n’est-ce pas ?
Être présent, c’est vivre pour le moment, apprécier et accepter ce qui est à cet instant précis.
Peu importe le problème que vous avez, il ne s’agit que d’un souvenir du passé.
Disons que vous soyez en surpoids. Vous le prenez peut-être comme un problème puisque vous n’acceptez pas le moment présent : vous pensez qu’être en surpoids est une mauvaise chose. En vérité, c’est quelque chose de neutre ! Elle est négative si et seulement si vos souvenirs et vos perceptions l’interprètent comme étant négative. Oui vous êtes en surpoids, mais vous ne pouvez que prendre des mesures, ou accepter ce qui est.

COMMENT SE SENTIR CHEZ SOI DANS LE MOMENT PRÉSENT

Je voudrais partager avec vous quelques moyens pour devenir plus présent dans l’instant. J’espère que vous en tirerez d’énormes bénéfices :

Concentrez-vous sur vos sens

Même si notre esprit est celui qui fouille dans nos souvenirs, nos sens réagissent toujours en conséquence.
Par exemple, si vous repensez à une histoire hilarante que vous avez vécue il y a des années, vous allez toujours esquisser un sourire quand vous y repensez. Ou si vous pensez à un évènement tragique, alors votre rythme cardiaque augmente, votre respiration s’accélère, etc.
Ce qui nous amène au premier conseil : Se concentrer sur nos sens.
  • Au niveau de la vue : Que pouvez-vous voir à cet instant précis, de quoi est composé votre environnement immédiat ?
  • Au niveau de l’odorat : Que sentez-vous ? D’où proviennent ces odeurs ?
  • Au niveau du toucher : Quelles sont les choses qui vous touchent physiquement à cet instant précis ?
  • Au niveau de l’ouïe : Quels sons entendez-vous ? Pouvez-vous écouter tout simplement les sons qui vous entourent sans les catégoriser ?
  • Au niveau du goût : Y a-t-il des goûts ou des saveurs dans votre bouche qui proviennent d’un aliment que vous avez récemment mangé ?
Je vous pousse à tester ce petit exercice. Rien que de se concentrer sur un ou deux sens peut vous recentrer dans l’instant présent. Ce qui fait la force de cet exercice, c’est que vous ne réagissez pas aux choses que vous percevez ou que vous imaginez. Vous recherchez ce qui est en ce moment.

Ressentez la vie dans votre corps

Même si elle ressemble un tantinet à la précédente, cette technique possède une nuance. Elle a été inventée par Eckhart Tolle qui n’est plus à présenter :
Commencez par vous asseoir dans un endroit calme. Vous devez vous relaxer et fermer vos yeux. Toujours les yeux fermés et sans bouger, posez-vous cette question : « Comment puis-je savoir que j’ai une main droite ? ». Votre corps et votre esprit vont directement se concentrer sur votre main droite. Commencez par ressentir l’énergie qui arrive en elle.
Si vous continuez de cette façon sur les autres membres de votre corps, vous allez ressentir un rush d’énergie dans vos mains, dans vos pieds, et partout dans votre corps.
C’est la félicité que vous retirez en étant dans l’instant présent.

EN GUISE DE CONCLUSION

La plupart d’entre nous ont la fâcheuse tendance à trouver des problèmes ou des limitations. On est tellement doués dans cette quête de limitations à cause de notre habitude à chercher des problèmes là où il n’y en a pas.
La raison pour laquelle on n’atteint pas une totale liberté est qu’on passe d’une pensée à une autre, d’une perception familière à une autre, sans prendre conscience de la liberté qui est ici et maintenant.
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire