samedi 14 janvier 2012

Le traitement des déchets


Lors du nettoyage des côtes, près de 270 000 tonnes de déchets de différentes natures ont été collectés : fioul émulsionné avec de l'eau de mer, sable et cailloux, morceaux de bois, sacs en plastique mais aussi matériel de ramassage, filets, etc.

Dès l'arrivée massive de fioul lourd sur les côtes, le Groupe a proposé aux autorités en charge de la gestion de crise d'assurer :

  • le regroupement de tous les déchets sur quatre sites de stockage lourd,
  • la dépollution de la majorité des sites de stockage intermédiaires,
  • ainsi que le traitement de l'ensemble des déchets, collectés sur les plages et issus de la dépollution des sites de stockage.

Une convention a été signée le 13 septembre 2000 entre l'État et Total pour formaliser cette proposition.

Représentant un budget d'environ 80 millions d'euros, le traitement des déchets proprement dit, s'est déroulé sur une période de trois ans, de début 2001 à fin 2003.

Le procédé retenu a privilégié la valorisation des produits. Par ailleurs, la proximité de la raffinerie de Donges a permis de traiter entre autre les hydrocarbures récupérés. Toutes ces opérations ont été accomplies avec un souci particulier de sécurité et de respect de l'environnement.

Le traitement a fait l'objet d'un contrôle permanent des services de l'État et une CLIS (Commission Locale d'Information et de Surveillance) a été régulièrement informée des opérations en cours ; celle-ci comprenait des représentants de l'État, du Groupe, des élus et des riverains, et des associations de protection de l'environnement.


Usine de traitement des déchets près de la raffinerie de Donges
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire