mercredi 28 mars 2012

Combien d’amis faut-il pour être heureux ?




Il suffit d’avoir déjà été seul au restaurant ou à une soirée où personne ne vous adresse la parole pour s’en rendre compte : il est difficile d’être heureux sans amis.
L’homme est un animal social et le besoin d’appartenance est fortement ancré dans notre biologie : pour la chasse au mammouth, quatre paires de bras valent mieux qu’une… Ainsi, les recherches montrent que comme les relations amoureuses, les relations d’amitié sont un ingrédient primordial du bonheur.
L'amitié est-elle indispensable au bonheur ?
L'amitié est-elle indispensable au bonheur ? © Tiago Ribeiro, Creative Commons Attribution 2.0 Generic license
Le professeur Oswald a calculé à titre théorique combien d’argent il faudrait gagner en plus par mois pour compenser le fait de ne pas avoir d’amis. La réponse : 6.000 euros.
Mais existe-t-il un nombre optimal d’amis pour être heureux ?
Le docteur Richard Tunney de l’université de Nottingham a tenté de mettre à l’épreuve des faits le vieil adage « Plus on est de fous plus on rit ». Plus de 1.760 Anglais ont répondu à une enquête portant sur leurs relations d’amitié(nombre, ancienneté, qualité, etc.) et leur satisfaction dans la vie en général. Richard Tunney a découvert que les participants qui avaient moins de cinq amis n’étaient que 40 % à se déclarer très heureux. Avoir entre cinq et dix amis augmentait cette proportion à 50 %. Enfin, les personnes ayant plus de dix amis avaient plus d’une chance sur deux (55 %) de se déclarer très heureux. D’une manière générale, les gens qui se disaient « extrêmement satisfaits » de leur vie avaient deux fois plus d’amis que ceux qui se déclaraient « extrêmement insatisfaits ». En revanche, les résultats de l’étude ont montré qu’au-delà de dix, le nombre d’amis supplémentaires n’a plus d’influence sur le bonheur. Par ailleurs, l’amitié n’est évidemment pas seulement une question que quantité : la qualité des relations compte également. À ce niveau, il semble qu’il vaille mieux entretenir ses anciennes relations que d’en créer de nouvelles : pour les participants, les vieux amis proches avaient plus de poids dans la balance du bonheur que les nouvelles relations.
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire