lundi 28 mai 2012

Quand et comment embrasser une fille, les cinq pièges à éviter



Lors d’un premier rendez-vous ou d’une rencontre, on passe le plus clair de son temps à se demander quand l’embrasser, cette fille. A trop y penser, on rate une occasion à la sortie du restaurant, puis une seconde devant le bar du club et on termine par l’embrasser sur ses joues, comme un enfant. Combien d’occasions de premier baiser auriez-vous pu concrétiser si vous aviez lu cet article à temps ?


Quand et comment embrasser une fille, les cinq pièges à éviter


Be fresh

Le physique compte dans la séduction et il n’y a rien de pire pour casser une envie d’embrasser qu’une mauvaise haleine, que des lèvres gercées, que le petit ami qui se trouve dans les parages, qu’un premier baiser raté, que de trop y penser… C’est la mauvaise haleine qui m’enlève le plus tout désir d’embrasser mes partenaires potentielles. Avez-vous déjà senti le souffle d’une haleine sentant la cigarette mélangée à de l’alcool ? La fille a beau ressembler à Grace Kelly, c’est répugnant. Et ce désagrément n’arrive pas qu’aux autres, alors qu’il pourrait être évité juste en suçant un Mentos fraîcheur.

En rentrant d’un séjour au ski, une ex-copine m’a reproché de piquer lorsque l’on s’est embrassé. Mes lèvres étaient gercées. Ce n’est pas glamour de sentir des sorte de croûtes sur les lèvres de ses partenaires alors que l’investissement dans un stick à lèvre hydratant permet d’éviter ce souci.

Tous les détails ne sont pas futiles…

La logistique joue un rôle important sur le moment de conclure. On prend un cas simple : Vous êtes sur le dancefloor du Paris Paris. Vous dansez à côté de deux filles magnifiques. Avec l’une d’elle, vous faites du dirty dancing et quand l’autre s’en va, vous vous approchez pour l’embrasser. Puis derrière elle, vous apercevez la seconde femme qui vous pointe du doigt et qui parle à un colosse qui s’approche de vous en vous fixant d’un air peu amical. Parfois, le contexte fait qu’elle est de mauvaise humeur, que son copain n’est pas loin, qu’elle est lesbienne… Une simple question comme « Avec qui es-tu venue ? » peut éviter bien des soucis et peut faire gagner énormément de temps.

Attention ! Comme on ne fait qu’une première impression, le premier baiser est celui qui semble tout dire de votre personnalité. C’est pourquoi il est recommandé de faire très attention à ses lèvres, au contexte et à la manière d’embrasser. Un premier baiser raté c’est paraître mal savoir véhiculer des émotions.

Compte à rebours ?

Enfin, le dernier piège à éviter, en étant pro-actif dans la séduction, comme dans la vie, est de se faire monter la pression en trop pensant à l’embrasser. Ca vous est déjà arrivé de vous parler à vous-même dans votre tête et de vous dire : « J’attends qu’il y est moins de monde et j’y vais… » « Dès qu’elle s’approche un peu plus je l’embrasse… » « dans cinq minutes piles (23h30), je le fais… » ? C’est l’une des causes les plus courantes de blocage, alors qu’il suffit de se lancer et d’agir (voire de ramasser son râteau si ce n’est pas le bon moment). Une femme ne vous reprochera pas d’être entreprenant mais le contraire si. Comment dépasser cette peur ? Deux méthodes :

Vous visualiser en train de vous approcher, lentement mais sûrement, puis de l’embrasser
Vous habituer à vous retrouver dans cette situation… en multipliant les rencontres et les premiers rendez-vous sans pression, avec des filles variées. C’est notamment comme ceci que j’utilise les sites de rencontre quand je ressens le besoin de me remettre dans le bain. Je vous conseille d’ailleurs de ne pas perdre de temps sur X ou Y et d’aller directement sur celui-ci ou celui-là. Vous n’y rencontrerez pas la femme de votre vie mais vous aurez l’agenda de vos soirées de la semaine bien rempli et pour l’instant c’est ce qui nous intéresse. Si vous ne sortez pas vous décoincer un peu, tout ça reste du bla-bla
Le bon moment pour embrasser

Ce n’est pas celui que l’on voit dans les séries américaines, avec la musique romantique, le couché de soleil, devant le pas de la porte de son appartement. Laissez à Hollywood et Walt Disney les coups de foudre et les baisers romantiques au bord de la plage pendant un coucher de soleil. Pour embrasser au bon moment, on peut soit y aller à l’instinct et agir, soit préparer le terrain, en la touchant, en caressant sa main, en échangeant des regards qui en disent long. C’est là que l’importance du touché prend son ampleur, en la prenant dans vos bras, en la tenant par la taille ou ne serait-ce qu’en lui touchant l’épaule : une sorte de connexion physique se crée. Et progressivement, le baiser devient inévitable.

Pour pousser le raisonnement plus loin : si vous êtes incapables de toucher une femme, de la prendre dans vos bras, de lui prendre les mains, de lui caresser le dos… comment pourrait-elle penser que vous lui donnerez du plaisir dans l’intimité ? L’embrasser n’est qu’un des prémisses d’une relation intime.

Comment l’embrasser ?

Certains vous diront en lui tenant les mains, d’autres avec le cœur, voire même avec du sel et de la moutarde en faisant attention de ne pas renverser de jus à côté… Ce que je fais d’habitude et simplement, c’est lorsque nos regards s’attardent en plein milieu du dancefloor, lorsque je ne pense plus à rien et que la musique paraît loin, je caresse les cheveux de ma partenaire, je les rebrousse lentement derrière les oreilles et je m’avance en fixant mes mains sur sa nuque. Je l’embrasse, doucement, en prenant sa lèvre supérieure entre les miennes. Après quelques dizaines de secondes, je peux mettre la langue si je la sens prête.

Je sais qu’avant j’utilisais quelques feintes comme le très célèbre « combien te noterais-tu de 1 à 10 pour embrasser ? Attends je vérifie… » ou « ne bouge pas, tu as quelque chose dans l’œil… ». Ca m’aidait pas mal quand je n’étais pas sûr. Il y a autant de manière d’embrasser qu’il existe de personne. Un baiser peut-être court, long, langoureux, joueur, profond, avec langue, sans la langue, dominé, dominateur… le plus important reste les sensations qu’il procure. Et un premier baiser, avec des lèvres douces et légèrement humides, passionné, à en faire oublier le lieu dans lequel vous l’échangez, est ce qu’il y a plus magique ?

Cet article est non exhaustif et je suis sûr que vous avez des expériences à partager, des avis intéressants et des questions à poser. Pour discuter plus amplement de quand et de comment embrasser, je vous invite à laisser votre avis en commentaire ci-dessous
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire