mercredi 19 septembre 2012

Comment maîtriser son éjaculation?

Maîtriser le moment de son éjaculation pour faire durer le plaisir… C’est le rêve de beaucoup d’hommes ! Saviez-vous qu’il existe des techniques simples pour y arriver ? Les conseils de notre sexologue.

Conseil n°1 : Bloquer sa respiration

Maîtriser son éjaculation, c’est d’abord bien maîtriser son souffle. Plus le désir monte, plus le rythme cardiaque s’accélère, et plus la respiration devient rapide. En la bloquant momentanément, on peut donc faire retomber l’excitation… et garder le contrôle.
En pratique : "Il faut inspirer profondément par le nez en remplissant d’air son abdomen jusqu’au bas-ventre, puis bloquer l’inspiration quelques secondes, et relâcher brusquement en expirant par la bouche", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

Conseil n°2 : Comprimer le pénis

La technique du "squeeze" vous connaissez ? Développée dans les années 1970 par les célèbres sexologues américains, William Masters et Virginia Johnson, elle consiste à comprimer le pénis pour interrompre "les contractions des vésicules séminales [produisant 2/3 du sperme] et de l’urètre [produisant 1/3 du sperme], ce qui bloque le réflexe éjaculatoire", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.
En pratique : Serrez assez fortement (mais pas trop quand même !) la base du pénis dès l’imminence de la jouissance.
A noter : Cette technique peut être mise en application par l’homme et par la femme !

Conseil n°3 : Presser le périnée

Le périnée (et oui, les hommes en ont un aussi !) joue un rôle très important dans la maîtrise du réflexe éjaculatoire. Pourquoi ? Parce que les contractions successives de ces muscles participent à l’expulsion du liquide séminal (c’est pourquoi, en le comprimant, on retarde l’éjaculation !).
En pratique : "Il faut appuyer et presser fortement le périnée, situé entre la base du pénis et l’anus, avec l’index et le majeur", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.
A noter : Cette technique ne peut être mise en application que par la femme. Elle doit donc avoir une bonne connaissance du physique de son partenaire.

Conseil n°4 : Fermer les yeux

La vue influence considérablement la montée du désir chez l’homme – encore bien plus que chez la femme !
En pratique : Notre sexologue, le Dr Gérard Leleu, conseille de fermer les yeux quelques instants dès qu’on ressent l’imminence de l’orgasme. "De cette façon, on ne voit plus l’objet de l’excitation [seins, bouche…], qui retombe alors… ce qui permet de garder le contrôle sur son éjaculation."

Conseil n°5 : Détourner ses pensées

Siège de tous nos fantasmes, le cerveau favorise la montée du désir… et l’atteinte de l’orgasme ! Donc, pour bloquer l’"excitation mentale" et garder le contrôle de son éjaculation, il suffit tout simplement de se forcer à penser à autre chose que l’acte sexuel. On peut ainsi prolonger le plaisir à l’envie.
En pratique : Imaginez un parc, un lac… Bref des scènes de calme et de sérénité qui permettent de freiner la montée du désir pendant quelques secondes. Attention cependant à ne pas prolonger l’exercice trop longtemps ou à choisir des images trop dissuasives. Cette technique peut alors faire totalement retomber le désir !

Conseil n°6 : Privilégier certaines positions

La maîtrise de l’éjaculation peut être facilitée par certaines positions coquines… Lesquelles ? "Celles où l’homme est aux commandes car il peut plus facilement sentir l’imminence de l’éjaculation et parvenir ainsi à la contrôler", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.
En pratique : Optez pour les positions du missionnaire, de la levrette, du collier de Vénus, du tigre, ou encore de l’équerre !

Conseil n°7 : Suspendre tout mouvement

C’est une technique simple pour maîtriser l’éjaculation. Le "Stop and Go", développé dans les années 1950 par le Dr James Seemans, médecin urologue, est particulièrement efficace.
En pratique : Elle consiste à suspendre les mouvements de va-et-vient du pénis dans le vagin jusqu’à ce que la sensation d’éjaculation imminente s’évanouisse. Les corps érectiles des muqueuses péniennes et vaginales cessant d’être stimulés, l’excitation retombe momentanément, et le coït peut être prolongé.
A noter : En retirant en partie son sexe du vagin, l’homme freine aussi la survenue de son orgasme.

Conseil n°8 : Repérer l’imminence de l’éjaculation

Faut-il le préciser ? Qui veut apprendre à maîtriser le moment de son éjaculation doit d’abord apprendre à reconnaître son imminence. Il est aussi important que la femme sache repérer les signes d’alerte pour accompagner au mieux son conjoint (en stoppant par exemple ses mouvements du bassin).
En pratique : Il faut tenter de calmer ses esprits dès qu’il y a "intensification des mouvements, accélération de la respiration, tension soudaine du pénis, raidissement du corps ou encore des frémissements", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire