jeudi 23 janvier 2014

Sexualité de couple: 5 Conseils pour mieux communiquer à deux.

Sexualité de couple : cinq conseils pour mieux communiquer à deux

Dans un couple qui s’aime et souhaite durer, la sexualité épanouie est une des bases de la solidité.
Pourtant, s’aimer ne suffit pas pour savoir échanger à propos de sexualité. Car personne ne nous a appris comment faire. Nous devons seuls nous débrouiller pour inventer un dialogue, le plus fertile possible.
Alors, voici quelques conseils pour communiquer dans le domaine de la sexualité.
  • 1- Trouvez le bon moment pour parler
  • 2 - Parlez de ce qui va bien
  • 3 - Parlez de ce qui ne va pas bien
  • 4 - Exprimez ce que vous ressentez suite aux confidences de l’autre
  • 5 - S’exprimer en restant soi-même pendant l’amour
  • Et pour finir…

1- Trouvez le bon moment pour parler

Vous prenez bien le temps de parler de vos futures vacances, de vos enfants, de vos travaux et de bien d’autres choses. Commencez par penser que parler de votre sexualité en vaut la peine.
C’est important pour conserver et cultiver votre proximité sexuelle.
Pour avoir le temps d’en parler, il peut être intéressant de prendre un rendez-vous. « J’aimerais que ce soir (ou demain), avant de dormir, on parle de notre sexualité… »
Ou bien, juste après l’amour, quand vous êtes tous deux détendus, échangez quelques instants sur le sujet.

2 - Parlez de ce qui va bien

Exprimez à l’autre ce que vous ressentez d’agréable, les gestes qui vous font plaisir, les mots qui font monter votre désir ou votre excitation.
Ces échanges sont de vrais cadeaux pour votre partenaire qui se sait apprécié et aimé. Ghislaine dira à son mari : « J’adore quand tu m’embrasses sur la bouche, je trouve que tu le fais merveilleusement bien… » Elle ne le lui avait jamais formulé avant de réfléchir à ce qu’elle aimait dans leur sexualité.

3 - Parlez de ce qui ne va pas bien

Le fait d’avoir parlé de ce qui vous plaisait vous permet d’exprimer à l’autre ce qui ne va pas si bien. Comme il (ou elle) se sent aimé(e), apprécié(e), il (elle) ne se sentira pas horriblement blessé(e) si vous mettez l’accent sur un point plus négatif.
D’ailleurs, le négatif peut aussi venir de vous. Ainsi Alexandre exprime à son amie : « quand on fait l’amour, je ressens toujours une légère angoisse. J’ai peur d’éjaculer trop rapidement et de ne pas te satisfaire… » Son amie Elaine ne s’en doutait pas, puisqu’il ne souffre pas d’éjaculation précoce. Elle lui fait part de son étonnement. Puis, elle peut le rassurer et lui faire comprendre que si cela se produisait, elle ne serait nullement choquée, et ne se sentirait pas si mal qu’il l’imagine.
Ursula, elle, explique à son compagnon qu’il lui fait souvent mal quand il caresse ses seins, car il est un peu trop brutal. Il pensait bien faire et tombe des nues.

4 - Exprimez ce que vous ressentez suite aux confidences de l’autre

« Cela me fait vraiment très plaisir de savoir que tu aimes mes baisers. »
« Cela m’attriste de savoir que je te faisais mal au niveau des seins sans le savoir »…
Connaître les sentiments de l’autre crée une très forte intimité.Alors, surtout, même sous une critique, ne vous bloquez pas, mais exprimez ce qui se passe en vous, décrivez ce que vous ressentez. L’autre vous a fait une confidence sans doute difficile à exprimer, vous lui montrez comment vous la recevez.
C’est un cadeau mutuel qui vous permettra d’être mieux ensemble sexuellement.

5 - S’exprimer en restant soi-même pendant l’amour

Soyez toujours vous-même pendant l’amour.
Ce n’est pas le moment de faire un bilan sexuel. C’est le moment d’écouter votre corps.
« Je sens que tu écrases ma cuisse, peut-on changer de position ? »
« J’aurais besoin d’un peu de lubrifiant car j’ai un peu mal. »
« Si nous continuons, je sens que mon orgasme va venir. Et toi, as-tu envie de faire durer plus le plaisir ? »
« J’ai envie que tu viennes sur moi maintenant ».
« J’aimerais bien faire l’amour debout. »
« Je voudrais embrasser ton sexe… »
« Continue, j’adore quand tu me caresses ainsi… »
Exposer ce que vous ressentez vous permet de rester en phase et non de vivre ce moment chacun dans votre bulle de sensations, d’émotions ou de fantasmes.
Exprimer ce que vous ressentez, ce que vous désirez, n’oblige jamais l’autre à dire oui à tout. Car s’exprimer en vérité, c’est aussi savoir dire non ou accepter le non de l’autre.

Et pour finir…

Communiquer sur la sexualité, c’est sans cesse à recommencer.
Vous pouvez très bien ne pas aimer une caresse un jour, et la découvrir particulièrement agréable quelques mois plus tard.
Et puis, communiquer, ce n’est pas seulement parler. Vous pouvez très bien aussi guider la main, la bouche, le corps de l’autre pour lui indiquer le chemin de vos désirs.
À lire :
Petit guide du plaisir complice, la communication intime dans le couple. De Carolle et Serge Vidal-Graf aux Editions Jouvence poche.

Article publié par Dr Catherine Solano le 27/08/2012
Sources : Petit guide du plaisir complice, la communication intime dans le couple. De Carolle et Serge Vidal-Graf aux Editions Jouvence poche.
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire