dimanche 15 avril 2012

Les 10 lois de l’amour






Couple et spaghetti

Les 10 lois de l’amour


En amour, pas de règle. Mais certains conseils peuvent servir. Et quoi de mieux qu’un homme pour apprendre à garder l’élu de son cœur ? Richard Templar, auteur britannique à best-sellers, a répertorié dans son livre Les 100 lois de l’amour et de l’amitié (aux éditions Leduc.s). Voici une sélection de celles qui nous ont semblé les plus justes.
Par Elsa Rouden
Visuel : Oredia










1) N’OUBLIEZ PAS VOS PROPRES DÉFAUTS

Trop maniaque, trop paresseux, pas assez affectueux…L’imagination féminine est prolixe en terme de reproches à la gent masculine. Bien sur, il ne faut pas tout laisser passer et, rappeler à l’ordre son conjoint est nécessaire. Mais, à force de pointer l’autre du doigt, on en vient à ne plus se regarder le nombril –exercice auquel il est bon de se livrer, parfois. 



Car, pour être juste, il faut appliquer à soi-même les mêmes règles que celles qu’on applique aux autres. Si vous attendez de votre partenaire qu’il change de comportement alors que, de votre côté, vous lui rétorquez un « tu m’as connue comme ça, ne fais pas le surpris, tu ne pourras pas changer ma personnalité » lorsqu’il vous fait des reproches, votre histoire n’ira pas loin. Soyez aussi intransigeante avec vous-même qu’avec votre homme. Et prêtez toujours une oreille attentive à ses reproches, même s’ils vous paraissent minimes. On dit que l’amour se fait avec des petits riens. Mais c’est aussi ainsi qu’il se défait. Comme l’écrit Richard Templar, « il n’y a pas de mal à accrocher la serviette de bain plutôt que de la jeter par terre, à faire l’effort d’être attentif aux préoccupations de l’autre (…) ou à s’abstenir de se critiquer et de se plaindre ». 

2) NE VOUS LAISSEZ PAS ALLER

L’attirance ne se définit pas seulement par l’attraction physique que l’on crée entre son partenaire et soi. Rester attirante, c’est aussi dans ces conversations que l’on échange, ces taquineries que l’on se fait, ces secrets que l’on partage. Mais tout cela ne suffit pas si l’on ne prend plus soin de soi. 

La grossesse, la fatigue, la routine, incitent à se laisser un peu aller. C’est humain. Sans vous transformer en bimbo toujours sur son 31, accordez-vous tout de même des moments pour vous faire belle. On ne peut décemment pas reprocher à son homme d’être bedonnant si l’on s’affuble d’un short troué et d’une polaire à peine rentrée à la maison. 


Séduisez votre homme comme si vous le rencontriez pour la première fois. Sans vous travestir, « témoignez du respect envers votre partenaire en tenant compte de son point de vue ». Et exigez la même chose de lui ! 

3) NE METTEZ PAS VOTRE PARTENAIRE SUR UN PIÉDESTAL

Personne n’est parfait. Un adage vieux comme le monde qui n’a pourtant pas pris une ride. Et si vous imaginez le contraire à propos de votre partenaire –parce que, lui, il est différent- vous risquez de tomber de haut. 

Prenez garde à l’amour qui rend aveugle : il est bon de rêver, mais il faut toujours garder un orteil sur terre. Et si, justement, vous aimez cet homme plus qu’un autre,faîtes lui l’honneur de ne pas l’idéaliser, ou votre amour en pâtira. Tant physiquement qu’intellectuellement. Car « tôt ou tard, votre partenaire se révèlera dans toute son imperfection humaine ». Derrière tout Superman se cache un Clark Kent. 

4) ENCOURAGEZ ET COMPLIMENTEZ VOTRE MOITIÉ

Chaque fois que vous pouvez dire quelque chose de plaisant, dîtes-le lui. Pour illustrer cette loi, l’auteur cite l’exemple type de la femme qui se plaint d’un « tu ne me dis jamais que je suis jolie », auquel l’homme rétorque un « mais tu sais bien que tu l’es. Tu n’as pas besoin que je te le dise ». 

Voici un cas typique d’incompréhension entre partenaires. L’un veut être rassuré et l’autre n’en voit pas l’utilité. Souvent, nous oublions que les hommes, eux aussi, ont besoin de savoir qu’ils nous plaisent, que cette nouvelle chemise leur sied à merveille ou que cette manière de se coiffer les met en valeur. 


Il est intéressant de constater que beaucoup de parents disent plusieurs fois par jour à leurs enfants qu’ils les aiment et réservent un tout autre traitement à leur partenaire. Nous sommes tous de grands enfants« nous avons (…) besoin d’être rassurés et encouragés, c’est humain ». 

5) FAÎTES PARTIE DE SON UNIVERS

Conserver un monde à soi est important. Mais partager des choses ensemble l’est tout autant. Former un couple, ce n’est pas seulement se regarder dans le blanc des yeux, c’est aussi s’intéresser aux passions de l’autre et, pourquoi pas, s’en trouver une commune. 

Nul besoin pour autant de tout faire ensemble, mais : « même si ne vous vous sentez pas concerné par cette voiture que votre mari remet en état, soyez à ses côtés au moment où il fera le tour du pâté de maisons pour un premier essai ». En clair, soyez là pour les événements importants, même s’ils ne sont pas votre tasse de thé. 

6)FAÎTES DES REPROCHES AVEC HUMOUR

Beaucoup de petites choses nous irritent chez notre partenaire ; c’est inévitable. Toutefois, plutôt que de lui dire de façon directe et, malgré l’accumulation de votre exaspération, utilisez l’humour. 

Richard Templar s’amuse à ce propos de sa femme qui, dès qu’elle a un reproche à lui faire, commence par dire, sur un ton ironique : « à propos, pour information… ». Ce qui fait beaucoup rire le couple. Faire un reproche avec légèreté le rend tout de suite plus acceptable. 


Autre règle, « ce que vous allez dire, vous devez aussi être capable de l’entendre ». Restez affectueuse, dans la mesure du possible, même lorsque vous reprochez quelque chose à votre conjoint (nous parlons ici des petits détails, des chaussettes qui ne sont pas rangées correctement, du pot de yaourt laissé sur la table, et non d’une affaire de cocufiage). 

7) LAISSEZ SON PROPRE ESPACE À VOTRE PARTENAIRE

Bien qu’une relation fusionnelle convienne à certains couples, tel n’est pas le cas pour tout le monde. Et ce n’est pas parce que vous souhaitez tout faire avec votre homme que celui-ci doit se conformer à vos envies (et inversement). Il est important de laisser à chacun l’espace dont il a besoin. 

Et si votre partenaire éprouve, à un moment donné, le besoin de faire des choses en solitaire (jardiner, lire un livre, écouter de la musique…), « cela ne veut pas dire qu’il n’a pas envie de vous voir, mais simplement qu’il éprouve le besoin d’être seul ». 


Un jardin secret qu’il faut donc respecter, sous peine de créer chez le partenaire un sentiment d’oppression. 

8) LES HOMMES AUSSI AIMENT LES ATTENTIONS

Après avoir lutté pendant des années pour l’égalité des sexes il faudrait admettre que les hommes, eux aussi, aiment qu’on leur fasse des surprises. Surtout lorsqu’elles sont offertes de manière gratuite, c’est à dire en dehors de toute occasion particulière. 

L’auteur admet lui-même aimer les fleurs, mais si votre homme est plus porté vers un beau restaurant, un bon vin, une boite de chocolat ou un jeu vidéo, n’hésitez pas ! Le tout est de faire plaisir, avec une surprise personnalisée, pour prouver à votre partenaire à quel point vous l’aimez. 


Et vous, « quand lui avez-vous offert un cadeau pour la dernière fois ? »

9) CHAQUE JOUR, VOUS FAÎTES LE CHOIX DU COUPLE

Il est important de garder en tête que, chaque jour, en restant avec son partenaire, on fait un choix : celui de poursuivre la relation amoureuse. 

De la même manière, « s’il y a des problèmes, c’est vous qui faîtes le choix de ne pas les résoudre ». Ne vous laissez pas aller à une relation de confort. Chaque nouvelle journée est une occasion de profiter du bonheur que l’on ressent ou de régler ce qui ne va pas. En clair, ne vous laissez jamais porter par la vague, mais faîtes un choix conscient, chaque jour. Et si préparer le dîner pour la énième fois vous dérange, ne le faîtes pas. Prenez 5 minutes pour en parler avec votre partenaire, plutôt que de vous plaindre en silence de son comportement égoïste. 

10) PARLEZ-LUI

Pour une relation de couple –ou d’amitié- saine, il faut communiquer. Une règle élémentaire qu’il est cependant bon de rappeler. Car, si la théorie est connue de toutes, la pratique se laisse vite happer par la routine et l’on en oublie ses fondamentaux. 

Parlez-lui de ce que vous ressentez. En bien, comme en mal. Car, comment pourra-t-il deviner vos états d’âme, si vous ne les lui expliquez pas ? Chacun a des désirs, des limites et une sensibilité différente. Donnez-lui le mode d’emploi de votre personne. Lorsqu’il vous aura mieux cernée, il saura comment aller dans votre sens. Mais pas avant. 


Et n’oubliez jamais que la somme des petits problèmes fait les grands obstacles. Si quelque chose vous tracasse, même un tout petit peu, dîtes-le à votre partenaire, avant que vous n’accumuliez les rancoeurs et que vous n'atteigniez un point de non-retour. 


Essayez également de faire parler votre conjoint, petit à petit, avec le temps. Car un échange est, par définition, stérile, s’il est unilatéral
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire