dimanche 15 avril 2012

Quels sont les symptômes d'une anémie ?







Vous vous sentez fatigué(e), sans énergie ? On ne cesse de vous dire que vous avez une petite mine ? Vous êtes peut-être anémié(e). Explications des symptômes et des causes de ce trouble avec le Dr Patrick Bacquaert.

Une fatigue qui persiste

   
Vous vous sentez fatiguée, faible lorsque vous faites un effort. Et cela dure depuis déjà quelques semaines, voire des mois.

Pourquoi : L'anémie est provoquée par une forte diminution du taux d'hémoglobine dans le sang*, une protéine qui donne la couleur rouge au sang. Fabriquée grâce au fer apporté par notre alimentation, elle permet le transport de l'oxygène des poumons vers les organes. Lorsque sa concentration baisse, il y a une diminution de l'oxygénation de tous les tissus, notamment des muscles. Ce qui entraîne à la longue une fatigue physique importante. Cependant, sachez que « l’anémie légère reste souvent bien tolérée par le corps qui s'adapte au fur et à mesure au manque d'oxygène », explique le Dr Bacquaert. En clair, la fatigue se fait sentir mais on ne la remarque pas tout de suite.

Consulter votre médecin traitant si la fatigue s'installe.
* Sa diminution est souvent due à un manque en fer mais peut résulter aussi d'une toute autre cause. On parle d'anémie lorsque la quantité d'hémoglobine contenue est plus basse que la valeur dite normale, à savoir entre 12 et 16 g/dl chez les femmes et entre 14 et 18 g/dl chez les hommes. Selon le taux d’hémoglobine, l’anémie est classée de légère, modérée à sévère.


Une pâleur de la peau

En plus de la fatigue, l'anémie se caractérise par une pâleur de la peau et surtout des muqueuses. Cela est flagrant sur le visage avec les lèvres, les muqueuses de la bouche et de la conjonctive palpébrale (l'intérieur de la paupière inférieure) qui « blanchissent » au fur et à mesure que l'anémie s'aggrave.

Pourquoi : C'est l'hémoglobine qui donne la couleur rouge au sang et la couleur rosée au niveau de la peau et des muqueuses. En cas d'anémie, le sang est moins concentré en hémoglobine*, ce qui entraîne la pâleur. De plus, la peau reçoit moins de sang car l’'organisme privilégie l’alimentation en oxygène des organes vitaux pour fonctionner.

Consulter votre médecin traitant en cas de « petite mine ».
* Sa diminution est souvent due à un manque en fer mais peut résulter aussi d'une toute autre cause. On parle d'anémie lorsque la quantité d'hémoglobine contenue est plus basse que la valeur dite normale, à savoir entre 12 et 16 g/dl chez les femmes et entre 14 et 18 g/dl chez les hommes. Selon le taux d’hémoglobine, l’anémie est classée de légère, modérée à sévère.

Des maux de tête, des bourdonnements

Des maux de tête réguliers, des bourdonnements d'oreille qui ressemblent à des acouphènes, l'impression de voir voler « de petites mouches » devant les yeux peuvent révéler une anémie.

Pourquoi : En cas d'anémie, la concentration d'hémoglobine dans le sang, qui sert à transporter l'oxygène dans les tissus et les organes, baisse*. Cela provoque une diminution de l'oxygénation dans l'organisme, notamment au niveau du cerveau. Maux de tête, bourdonnements, « petites mouches » sont les signes d’une quantité insuffisante d'oxygène au niveau cérébral.

Consulter votre médecin traitant rapidement, d'autant plus si vous observez un trouble de la vision. « Un trouble de la vision peut traduire une autre anomalie comme un début d'AVC, un décollement de la rétine, une tumeur au cerveau, une hypertension oculaire », prévient le Dr Bacquaert.
* Sa diminution est souvent due à un manque en fer mais peut résulter aussi d'une toute autre cause. On parle d'anémie lorsque la quantité d'hémoglobine contenue est plus basse que la valeur dite normale, à savoir entre 12 et 16 g/dl chez les femmes et entre 14 et 18 g/dl chez les hommes. Selon le taux d’hémoglobine, l’anémie est classée de légère, modérée à sévère.

Une perte d'appétit

A un stade plus avancé de l'anémie, on observe des symptômes comme une perte d'appétit.

Pourquoi : « La perte d’appétit est un symptôme accompagnant l’anémie en raison de la fatigue et de la lassitude », explique le Dr Bacquaert.

Attention : Une soif intense peut se manifester si l'anémie a été brutale, suite à une hémorragie par exemple. « Toute perte de sang peut être la source d'une anémie. C'est ainsi que des saignements invisibles car internes comme les saignements digestifs peuvent provoquer une anémie sévère et conduire notamment à une sensation de soif importante. C'est une urgence médicale. »

Consulter rapidement votre médecin traitant.

Des étourdissements et des problèmes de concentration

Les personnes anémiées peuvent avoir des étourdissements et avoir du mal à assurer leurs activités quotidiennes et professionnelles par manque de concentration.

Pourquoi : En cas d'anémie, la concentration d'hémoglobine dans le sang, qui sert à transporter l'oxygène dans les tissus et les organes, baisse*. Cela provoque une diminution de l'oxygénation dans tout l'organisme, et notamment au niveau du cerveau. Les étourdissements et les troubles de la concentration témoignent d'une quantité insuffisante d'oxygène au niveau cérébral.

Consulter votre médecin traitant rapidement pour traiter l'anémie.
* Sa diminution est souvent due à un manque en fer mais peut résulter aussi d'une toute autre cause. On parle d'anémie lorsque la quantité d'hémoglobine contenue est plus basse que la valeur dite normale, à savoir entre 12 et 16 g/dl chez les femmes et entre 14 et 18 g/dl chez les hommes. Selon le taux d’hémoglobine, l’anémie est classée de légère, modérée à sévère.

Sueurs froides, teint jaune

D’autres symptômes peuvent révéler une arythmie, notamment :
- « Des pertes d’équilibres, une mauvaise coordination des mouvements, une perte de précision du geste peuvent se révéler en cas d’anémie par déficit en vitamine B12 », explique le Dr Bacquert.
- Des sueurs froides qui peuvent se manifester à tout moment, si l'anémie est ancienne et déjà bien avancée.
- Le teint ou le fond des yeux jaune si la cause de l'anémie est une destruction des globules rouges provoquée par une maladie (drépanocytose)

Consulter votre médecin traitant si vous présentez l’un de ces symptômes.

Un pouls rapide, des essoufflements...

Lors d'un effort modéré (marche rapide, vélo...), la personne anémiée peut avoir la sensation que son cœur « s'accélère », voire « s'emballe » alors qu’habituellement tout va bien. Elle s'essouffle très rapidement et sa respiration s'accélère. Si l'anémie est plus sévère, cela se manifeste également au repos.

Pourquoi : Le manque d'hémoglobine* dans le sang provoque une diminution de l'oxygénation dans tous les organes et tissus. Le cœur ne reçoit plus suffisamment d'oxygène pour son bon fonctionnement. Il accélère alors son rythme pour avoir une plus grande quantité de sang qui le traverse.

Consulter votre médecin traitant pour écarter toute autre pathologie (maladie cardiaque : fibrillation auriculaire, fibrillation ventriculaire, embolie pulmonaire, hypertension artérielle, hyperthyroïdie...).
* Sa diminution est souvent due à un manque en fer mais peut résulter aussi d'une toute autre cause. On parle d'anémie lorsque la quantité d'hémoglobine contenue est plus basse que la valeur dite normale, à savoir entre 12 et 16 g/dl chez les femmes et entre 14 et 18 g/dl chez les hommes. Selon le taux d’hémoglobine, l’anémie est classée de légère, modérée à sévère.

Les causes les plus fréquentes d’anémie

- Une carence en fer ou en certaines vitamines (B12, acide folique...) due à une alimentation déséquilibrée ou un état particulier (femmes enceintes par exemple). Le manque de fer est responsable de 90% des cas d'anémie rencontrés.
- Des hémorragies visibles ou non, brutales ou progressives, provoquées par des règles importantes chez les femmes, ou une maladie digestive (ulcère, polype au côlon...)
- Une destruction des globules rouges, entraînée par une maladie sous-jacente (maladie du sang dont drépanocytose, leucémies) ou certains traitements comme la chimiothérapie, la prise d'AINS*
- Une dysfonction rénale qui provoque une réduction de l'érythropoïétine, hormone responsable de la fabrication des globules rouges par la moelle épinière.
* Anti-inflammatoire non stéroïdien
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire