samedi 30 mars 2013

CONTRE LES MAUVAISES ODEURS : QUID DES DÉODORANTS ET ANTITRANSPIRANTS ?


Contre les mauvaises odeurs : quid des déodorants et antitranspirants ?

À quelle stratégie recourir contre la transpiration et les mauvaises odeurs ?
Comment agissent les déodorants et antitranspirants ?
Certains sont-ils plus efficaces et mieux tolérés ?
Le point sur ces cosmétiques particuliers.
  • Comment lutter contre la transpiration et les mauvaises odeurs ?
  • Les cosmétiques destinés à lutter contre la transpiration

Comment lutter contre la transpiration et les mauvaises odeurs ?

Transpirer est un phénomène normal.
Toutefois, la transpiration excessive est gênante. Parfois elle se voit, parfois elle se sent, voire souvent les deux en même temps. Comment agir et comment agissent les produits disponibles sur le marché ?
On dispose de trois stratégies contre la transpiration :
  • Masquer les mauvaises odeurs.
  • Stopper la dégradation de la sueur par les bactéries (c'est cette dégradation par les bactéries qui est à l'origine de l'odeur).
  • Bloquer ou diminuer la production de sueur.

Les cosmétiques destinés à lutter contre la transpiration

Il existe sur le marché toutes sortes de produits ayant pour indication la lutte contre la transpiration et ses odeurs :
  • Les déodorants :
    Ils captent sélectivement les molécules volatiles à odeur désagréable.
  • Les antitranspirants :
    Ils limitent la sécrétion de la sueur (ils rétrécissent ou obstruent les pores par lesquels la sueur est excrétée).
  • Les autres produits :
    Ils limitent la croissance bactérienne.
Mais au final, il faut savoir que la plupart des produits associent ces actions pour un maximum d'efficacité.
Alors pourquoi une telle gamme de déodorants et d'antitranspirants ?
Parce qu'il existe une multitude de formulations possibles permettant de varier les propriétés, les avantages et les inconvénients : durée d'action, mode d'application, risque d'irritations, d'allergies, etc.

A titre d'exemple, plus un produit revendique une action de longue durée, 48 heures d'efficacité non-stop par exemple, plus il risque d'être irritant.
Les allergies quant à elles, proviennent principalement des contacts avec les parfums ou les antibactériens.
Le fait qu'un produit contienne des corps gras, des gélifiants ou la façon de l'appliquer (spray, crème…), conditionnent aussi le degré d'efficacité d'un produit.
Globalement, les fabricants tendent actuellement à privilégier une utilisation agréable et un produit bien toléré, quitte à sacrifier un peu d'efficacité. C'est le cas par exemple des produits sans alcool. Certes, l'alcool est un agent antibactérien, mais il est irritant et dessèche la peau.
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire