mercredi 2 avril 2014

Trouble de l'érection : près de sept femmes sur dix préfèrent dédramatiser Pour e : Trouble de l'érection : près de sept femmes sur dix préfèrent dédramatiser -



Trouble de l'érection : près de sept femmes sur dix préfèrent dédramatiser
©

VOS CHÉRIS RESPECTIFS PEUVENT SE RASSURER ! PRÈS DE SEPT FEMMES SUR DIX (68%) CONFRONTÉES À DES TROUBLES DE L'ÉRECTION AFFIRMENT QUE CE N'EST PAS UN PROBLÈME ET QUE LE RAPPORT SEXUEL SE PASSERA MIEUX LA PROCHAINE FOIS, SELON UNE ÉTUDE RÉALISÉE PAR L'IFOP POUR LE LABORATOIRE LILLY, PUBLIÉE VENDREDI 1ER JUILLET.

Ce constat n'est pas du tout partagé par les hommes, qui ne sont que 51% à dédramatiser, contre 36% qui se déclarent frustrés et 8% qui se sentent gênés ou honteux.
Les troubles de l'érection peuvent également devenir un sujet tabou entre deux partenaires.
Pourtant, la majorité des personnes interrogées semblent avoir besoin de communiquer avec leur moitié.

  • 62% des femmes affirment vouloir en parler avec leur conjoint, contre 55% des hommes.
En outre, plus de quatre femmes sur dix (41%) souhaiteraient identifier la cause et obtenir des renseignements avec leur partenaire, contre seulement 36% des hommes.
Concernant les causes des troubles de l'érection, les femmes évoquent principalement un facteur environnemental comme le stress, la fatigue ou la pollution (50% contre 38% de la gent masculine), alors que les hommes ont tendance à parler d'un problème d'ordre physique comme une mauvaise circulation sanguine (32%).

  • La gent masculine préfère se tourner vers le corps médical pour traiter ce type de problèmes.

Près d'un quart des hommes concernés (24%) prévoient de consulter un médecin, contre seulement 12% des femmes.
Ils s'adresseraient d'ailleurs en priorité à leur médecin traitant (60%), puis à l'urologue (20%) et au sexologue (13%).
Face à ce constat, le laboratoire Lilly part en campagne pour sensibiliser les femmes à l'importance de leur rôle dans l'accompagnement et la prise en charge des troubles de l'érection.
Un livret d'information, téléchargeable sur le site Vivresoncouple.com, délivre de nombreux conseils sur les gestes à adopter en cas de panne.

Cette étude a été réalisée en avril dernier auprès d'un échantillon de 688 personnes confrontées à des troubles de l'érection dans leur couple, extrait d'un panel de 2.015 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire