samedi 29 octobre 2016

L’éveil des travailleurs de lumière

S'éveillerPensez pendant un moment que vous êtes une cellule individuelle dans le corps global de l’humanité. Quel genre de cellule êtes-vous ? Vous efforcez-vous de développer votre santé et votre confort individuel ? Travaillez-vous sur l’amélioration des cellules de votre famille proche ? Avez-vous un sentiment de dévotion pour l’amélioration du corps complet ?
Je vais utiliser cette analogie de la cellule dans un corps pour clarifier la différence entre deux genres différents de personnes : les travailleurs de lumière et les travailleurs des ténèbres.
Ces deux types de travailleurs sont hautement conscients. Ils reconnaissent tous deux l’existence du corps global de l’humanité, et ils savent que leurs actions affectent les autres pour le meilleur ou pour le pire. Ceux qui agissent sans avoir conscience de la façon dont leurs actions affectent le corps global (autrement dit la vaste majorité des gens) ne sont ni des travailleurs des ténèbres ni des travailleurs de lumière. Si vous n’êtes pas sûr de quel côté vous êtes, il est plus sûr de dire que vous n’êtes ni l’un ni l’autre.

Les travailleurs de lumière

Un travailleur de lumière est une cellule qui sent que son rôle principal est de servir le plus grand bien du corps. Il considère que cette tâche est tellement importante qu’il pourrait même sacrifier sa propre vie dans cette poursuite si c’était nécessaire. C’est parce qu’un travailleur de lumière s’identifie davantage avec le corps global qu’avec la cellule individuelle qu’il contrôle. Les travailleurs de lumière se voient comme des avatars de l’humanité ; l’identité individuelle de l’ego n’est pas si importante.
Pour être efficace dans son rôle, une cellule de travailleur de lumière doit faire attention à sa propre santé et sa propre survie dans la mesure où son existence continue bénéficie au corps. Elle fait ce qui est nécessaire pour se protéger de tout ce qui pourrait la dérouter de sa mission. Elle essaye de préserver son bien-être sans endommager les autres cellules, mais quand un travailleur de lumière rencontre d’autres cellules qui travaillent activement contre le bien du corps, cela peut certainement générer du conflit.
Votre propre corps physique fonctionne via une mécanique similaire. Si certaines cellules vectrices de maladies deviennent hors de contrôle et menacent la santé de votre corps, votre corps répond en attaquant ces cellules.
Le devoir du travailleur de lumière est de servir la santé du corps. Les travailleurs de lumière visent une humanité saine de corps et d’esprit. Ils sont comme les globules blancs qui combattent des maladies comme la cruauté, l’apathie, la dépression, l’impuissance, la malhonnêteté, et la couardise. Ces maladies endommagent la santé du corps. La maladie n°1 que combattent les travailleurs de lumière est la peur. Où que soit la peur dans le corps de l’humanité, les travailleurs de lumière ont la motivation d’y répondre.
Un objectif de nombreux travailleurs de lumière est de stimuler la création de plus de cellules de travailleurs de lumière. Cela pourrait arriver de façon directe, mais le plus souvent cela arrive en cultivant les conditions permettant la création de plus de travailleurs de lumière. Avec l’influence des cellules de travailleurs de lumière, d’autres cellules deviennent également des travailleurs de lumière.
Il n’est pas nécessaire que toutes les cellules du corps deviennent des travailleurs de lumière. Le corps a seulement besoin que suffisamment de travailleurs de lumière contre-attaquent face aux menaces actuelles contre sa santé. Vous pourriez dire que collectivement les travailleurs de lumière sont le système humanitaire de l’humanité.
Les travailleurs de lumière sont des cellules actives, pas passives. Ce ne sont pas des gens qui restent assis et méditent toute la journée, même si la méditation peut faire partie de leurs pratiques, en particulier pendant la période de transition où le rôle des travailleurs de lumière est graduellement accepté. En règle générale, les travailleurs de lumière ne sont pas des gens qui passent leur vie habillés de robes à fleurs à vendre des bijoux fait maison. Les travailleurs de lumière sont des gens qui ont comme devoir personnel de ramener l’humanité en piste en contrant la peur, la fausseté, et la cruauté là où ils la trouvent. Ils le font en jetant la lumière sur les situations sombres. Ils donnent aux autres la capacité de se débarrasser de leur peur et d’être à nouveau fort, parce que des cellules fortes et motivées forment un corps fort et sain.
Un travailleur de lumière passif ou inactif est un oxymore ; cela serait l’équivalent d’un globule blanc qui ignorerait les maladies et qui dirait « Ce n’est pas mon problème. »

Les travailleurs des ténèbres

Un travailleur des ténèbres est une cellule qui refuse toute responsabilité quant à la santé du corps. Le travailleur des ténèbres dit « Je ne suis responsable que de ma vie individuelle, et le reste du corps est un simple outil pour atteindre mon propre plaisir. » Les travailleurs des ténèbres sont fondamentalement des cellules cancéreuses. Ils n’ont aucun scrupule à endommager le corps pour progresser vers leur but étant donné que la santé du corps n’a que peu de conséquence pour eux.
Pour un travailleur des ténèbres, la plupart des autres cellules sont sacrifiables. Les autres cellules et le corps dans son ensemble sont de simples pions pour le plaisir du travailleur des ténèbres. Les droits et les privilèges du travailleur de lumière passent avant tout, et les droits humains en règle générale sont hors-sujet. Un travailleur des ténèbres ne se préoccupe que de son gain personnel. Les conséquences pour les autres cellules ont peu voire pas du tout d’importance. Les travailleurs des ténèbres n’ont pas d’empathie pour ce que vivent les autres cellules. Si les autres souffrent du plaisir du travailleur des ténèbres, qu’il en soit ainsi.
Les travailleurs des ténèbres aiment le pouvoir. Augmenter leur pouvoir est leur objectif principal, car c’est le moyen par lequel ils tirent le plus de plaisir personnel. Les travailleurs des ténèbres créent et utilisent habituellement des méthodes qui exploitent les autres pour leur gain personnel. La souffrance des autres est sans importance. Tant que le travailleur des ténèbres avance, c’est tout ce qui compte. Les travailleurs des ténèbres sont de grands compétiteurs. Gagner personnellement est bien plus important que d’aider quelqu’un d’autre. Un travailleur des ténèbres n’aide les autres que dans la mesure où cela fait progresser son programme personnel.
Fondamentalement, le travailleur des ténèbres va manipuler les autres de deux façons : la peur, et l’avidité. Par exemple, si vous travaillez dans une entreprise qui conditionne et contrôle votre comportement avec des encouragements basés sur la peur (menace de punition ou d’action disciplinaire) ou basés sur l’avidité (plus d’argent, de pouvoir, d’autorité), vous pouvez parier que vous êtes un pion pour un ou plusieurs travailleurs des ténèbres quelque part en amont. Si de tels systèmes vous semblent normaux, on vous a efficacement lavé le cerveau pour faire de vous un esclave. Vous n’êtes probablement même pas conscient du programme de haut niveau qu’on vous sert, car un travailleur des ténèbres intelligent ne le révèlera pas publiquement. Si vous travaillez pour un travailleur des ténèbres, votre véritable programme est d’augmenter le pouvoir du travailleur des ténèbres, malgré que tous les discours fleuris ou ordres de mission indiquent le contraire.
La malhonnêteté et la déception sont des outils populaires chez les travailleurs des ténèbres. Ils permettent au travailleur des ténèbres de gagner du pouvoir tout en adhérant soi-disant à d’autres valeurs. La plupart des cellules ne remettent pas tellement cette autorité en question, donc les travailleurs des ténèbres n’ont généralement aucun mal à développer leur pouvoir s’ils sont à moitié intelligents. Si vous ne vous souciez pas de ce qui arrive aux autres, vous pouvez engloutir beaucoup de pouvoir, car la plupart des cellules cèdent déjà leur pouvoir à tout ce qu’ils perçoivent comme étant une autorité. Les travailleurs des ténèbres exploitent ce fait pour leur gain personnel.
Par leurs actions, les travailleurs des ténèbres intoxiquent le corps de l’humanité, créant les conditions qui donnent naissance à plus de travailleurs des ténèbres. Les travailleurs des ténèbres prospèrent dans un climat de peur. La peur est leur outil de travail. Plus ils créent de peur, plus ils peuvent devenir puissants. La peur crée des esclaves obéissants et consentants qui se soumettent à leur volonté de travailleur des ténèbres. Les travailleurs des ténèbres roublards utilisent la déception pour donner l’impression que la soumission est un choix intelligent. Cette approche peut être assez efficace. Quand la peur est inefficace, les travailleurs des ténèbres utilisent l’avidité à la place.
Les meilleurs travailleurs des ténèbres sont souvent entourés d’une armée d’esclaves qui aura envie de sacrifier sa liberté pour un chèque de paye et un faux sentiment de sécurité.  La peur et l’avidité ne peuvent pas contrôler ou motiver des gens hautement conscients, mais ces méthodes fonctionnent extrêmement bien avec ceux qui ont été conditionnés pour être des esclaves.
Les travailleurs des ténèbres adorent l’obéissance. Dans leurs fantasmes ils souhaitent pouvoir contrôler ou dominer les autres. Si vous travaillez dans une organisation où l’obéissance est davantage récompensée que l’honnêteté, vous avez un travailleur des ténèbres à la barre. On dit que l’obéissance est la première borne kilométrique sur la route de la liberté. La personne qui a dit ça était Adolf Hitler. Et ceux qui lui obéissaient gagnaient en contrôle pendant un moment mais certainement pas en liberté.
Même si personnellement je ne choisirais jamais de devenir un travailleur des ténèbres, ce sont des êtres humains qui ont choisi ce chemin délibérément. Ils sont bien conscients que leurs actions sont destructrices pour leur corps, mais ils ne s’en soucient simplement pas. Ils croient que se rendre service personnellement est la meilleure expression possible de leur identité. Ils ne s’identifient pas au corps global de l’humanité. C’est simplement un outil manipulable à l’envie.
Je ne rends pas justice aux travailleurs des ténèbres ici parce que j’avoue que je suis du côté des travailleurs de lumière. Du point de vue des travailleurs de ténèbres, chercher à être le numéro un est vu comme un choix de vie de pur bon sens. Le monde est vu comme un lieu de compétition, donc pour un travailleur des ténèbres la stratégie du « au-dessus des autres » n’est pas vraiment un dilemme moral.
Le bienfait des travailleurs des ténèbres est qu’ils aident petit à petit le corps à devenir plus fort, tout comme tomber malade peut renforcer votre système immunitaire avec le temps. Par conséquent, les travailleurs des ténèbres peuvent indirectement servir le plus grand bien de tous, tant qu’ils ne tuent pas le corps dans le processus.

Le corps de l’humanité

Dans le corps de l’humanité, actuellement, il y a un excès malsain de travailleurs des ténèbres. La santé du corps décline depuis pas mal de temps, ce qui est globalement dû à l’influence d’un trop grand nombre de travailleurs des ténèbres à des postes de commandement. La santé compromise du corps endommage également la santé des individus, ce qui fait que beaucoup d’entre eux se sentent démunis, affaiblis, peureux, et déprimés. Les travailleurs des ténèbres en arrivent à tuer directement des cellules qui sont pourtant saines.
Les dirigeants politiques américains sont en grande partie des travailleurs des ténèbres. Écoutez simplement ce qu’ils disent. Ils se servent de mensonges et de la déception pour imposer leur programme et cultiver un climat de peur. Cela pousse beaucoup de gens à se sentir déconnectés du corps global de l’humanité. Alors ces gens entrent en mode survie. Au lieu de concentrer sur le fait de servir le plus grand bien de tous, ils craignent pour leur propre sécurité. C’est exactement ce que veulent les travailleurs des ténèbres. Plus de peur est générée, plus les travailleurs des ténèbres deviennent puissants. Quand la peur n’est pas assez efficace, l’avidité est utilisée à la place comme mécanisme de contrôle.
Quand quelqu’un s’oppose à ces puissants travailleurs des ténèbres, les travailleurs des ténèbres répondent souvent avec force et violence pour les faire taire et réussir à s’en tirer. Ils utilisent la peur et l’intimidation pour faire passer de nouvelles lois afin d’augmenter leur capacité à museler l’opposition et augmenter leur pouvoir. Ce n’est pas accidentel. C’est totalement délibéré. C’est simplement le modus operandi des travailleurs des ténèbres.
Ces travailleurs des ténèbres ne sont pas de vrais leaders. Un meilleur mot serait contrôleurs. Ils sont seulement capables de contrôler des esclaves qu’ils soumettent à leur contrôle par la peur. Les gens hautement conscients voient ces travailleurs des ténèbres comme des agents infectieux, pas comme de véritables leaders.
Dans ce climat de peur, on crée plus de travailleurs des ténèbres. Plus de gens en concluent : « J’emmerde le reste de l’humanité. Je vais vivre entièrement pour moi-même et aller aussi haut que possible. » Cela enrichit davantage le terreau de peur et d’avidité.
Une guerre qui se prolonge, une économie qui plonge, et des menaces fabriquées sont de supers conditions pour que les travailleurs des ténèbres augmentent leur pouvoir… ce qui n’est pas loin des conditions dans lesquelles se trouvait l’Allemagne quand Hitler est arrivé au pouvoir. Le 11 septembre est fondamentalement l’incarnation moderne du feu du Reichstag, une excuse pour entraver les droits humains en promettant une plus grande sécurité. Il n’est pas raisonnable de s’attendre à ce qu’une telle situation s’améliore tant que les travailleurs des ténèbres resteront au pouvoir. Demander à un travailleur des ténèbres de relâcher son contrôle est comme de voir un globule blanc demander « Mr Cellule Cancéreuse, auriez-vous la bonté de cesser de vous multiplier ? » Dans le meilleur des cas, vous aurez une réponse biaisée.
Donc le problème de base que nous avons actuellement est que les travailleurs des ténèbres sont désormais hors de contrôle. Ce problème ne passe pas inaperçu auprès du corps global de l’humanité, et le système immunitaire réagit assez fortement.

L’éveil des travailleurs de lumière

La conscience collective de l’humanité est bien au courant de sa condition. Elle sait que le corps n’est pas en bonne santé et qu’il va droit dans le mur. Elle sait que si on ne fait pas attention à eux, la menace des travailleurs des ténèbres va emporter le corps dans sa chute. Avec ce climat propice à l’émergence grandissante de travailleurs des ténèbres, il y a également une forte contre-réaction qui naît. La présence d’une maladie est un déclencheur pour le système immunitaire du corps qui provoque une augmentation de la production de globules blancs. Ces globules blancs sont les travailleurs de lumière.
Le résultat est que beaucoup de gens entendent maintenant cet appel. Cela a en fait commencé il y a quelques décennies, mais c’est particulièrement fort aujourd’hui. Le corps de l’humanité agit comme sa propre défense en poussant de plus en plus de travailleurs de lumière à passer à l’action. Certaines personnes sont nées avec cette inclination, certains l’ont depuis des années, et d’autres sont en train de s’y mettre.
Cet appel crée ce genre de sensation : « Ouaouh… on a vraiment déraillé là. Ce n’est pas comme ça que devrait être le monde. Quelqu’un doit y faire quelque chose. Bon sang… je pense que ce quelqu’un c’est moi. Comment est-ce que je vais m’attaquer à un truc aussi gros ? »
Je suspecte que seul un petit pourcentage de lecteurs va entrer en résonance avec ce point de vue, je pense que ce quelqu’un c’est moi. Si vous avez beaucoup de peur et/ou d’avidité en vous (ce qui est malheureusement le cas pour beaucoup de gens), vous aurez peu de chances d’entendre cet appel car ce n’est pas retransmis sur ces canaux. Mais si vous vous efforcez de dépasser la conscience de la peur et de l’avidité, vous finirez par commencer à ressentir une vague inclination pour faire quelque chose de « bon » qui aide le monde, même de petite façon. Avec le temps ce sentiment va devenir plus fort et plus précis.
Si vous entendez ce genre d’appel, votre première inclination va probablement être de le supprimer. Je préfèrerais vivre dans la matrice – vivre en dehors sera trop compliqué. Lancez-vous et essayez si vous le devez, mais une fois que vous recevez cet appel, il est trop tard pour vous. Vous ne serez jamais heureux en vivant à nouveau comme un esclave, peu importe à quel point vous vous y efforcez. Vous vous sentirez de plus en plus déconnecté des autres gens qui vivent comme des esclaves. Vous ressentirez un fort désir de trouver votre tribu (autrement dit les autres gens qui peuvent voir ce que vous voyez maintenant). Le tiraillement de votre conscience est la conscience collective de l’humanité qui vous invoque pour agir et la défendre. Votre devoir est de faire partie de la solution. Ce devoir ne peut pas être ignoré sauf dans la mesure où vous vous noyez dans la peur. Le bon côté est que vous n’êtes pas seul.
Ressentez-vous quelque part l’appel à l’aide de l’humanité ? Comment vous sentez-vous vis-à-vis de la guerre en Irak ? Comment vous sentez-vous vis-à-vis de la décision de la Chine d’effacer systématiquement tout ce qui appartient à la culture tibétaine ? Comment vous sentez-vous vis-à-vis d’un pays dont les dirigeants sont pris à mentir de façon répétée et qui se vantent de leur violente suprématie sur ceux qui s’opposent à eux ? Avez-vous la sensation que cette planète est un petit peu sortie de route ? Vous sentez-vous personnellement responsable d’y faire quelque chose ?
Si vous n’entendez pas d’appel particulier et n’êtes pas tellement concerné par le corps global de l’humanité, ou si vous ne vous sentez pas personnellement engagé à faire quoi que ce soit à ce propos, alors continuez simplement à travailler avec application sur votre propre développement personnel. Le corps vous invoquera quand il aura besoin de vos services. S’il vous invoque, c’est qu’il sait que vous êtes assez fort pour apporter votre contribution, même si vous avez de sérieux doutes.
C’est très excitant de voir plus de travailleurs de lumière s’éveiller à ce sentiment de responsabilité globale. La transition peut être un véritable défi, car cela nécessite de se débarrasser d’une grande partie du passé. Cela peut être douloureux pour les gens de regarder leurs rêves précédents imploser, mais c’est nécessaire pour faire de la place au but plus large qui est devant vous. L’avantage est que travailler sur les objectifs du corps global de l’humanité est bien plus gratifiant que de travailler sur les objectifs d’une cellule individuelle.
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire