samedi 29 octobre 2016

Surmonter les émotions négatives et booster votre motivation

MotivationUn état émotionnel négatif peut réellement ruiner votre journée. Stress prolongé, dépression, ou colère ne mènent clairement pas à des hauts niveaux de performance. Et le pire est que ces états émotionnels ont tendance à être auto-persuasifs. Travailler tout en étant extrêmement stressé peut mener à encore plus de stress. La dépression et l’inquiétude peuvent vous empêcher d’agir d’une façon qui vous aidera à vous échapper de ce puits de négativité. Et la colère peut vous mener à agir de façon contreproductive que vous pourriez regretter plus tard.
Bien qu’une variété d’émotions puisse épicer votre vie, j’espère que vous reconnaîtrez que rester coincé dans un état émotionnel négatif est une chose à éviter. Donc si vous êtes dans un de ces états, que pouvez-vous faire pour booster votre motivation et vous y tenir ?
J’ai passé énormément de temps à étudier les états émotionnels (bien plus que vous ne vous souciez de le savoir), et j’ai essayé diverses stratégies pour gérer consciemment mes émotions pendant la majeure partie de ma vie d’adulte. Je trouvais que c’était un investissement valable en raison de l’importance des émotions dans la vie humaine. Nos sentiments contrôlent largement la façon nous utilisons nos ressources mentales et physiques. Nos sentiments peuvent littéralement nous faire ou nous briser. Je suis sûr que vous pouvez penser à quelques personnes qui ont été ruinées par leur incapacité à gérer leurs émotions avec succès.
Si vous connaissez le travail de Tony Robbins, vous noterez que pour lui la gestion de son état émotionnel revêt une importance capitale. Bien que j’aie tendance à favoriser des techniques différentes de celles qu’il avance dans ses livres et séminaires, j’ai trouvé que ce qu’il enseigne fonctionne si vous le pratiquez suffisamment. Les stratégies de gestion qu’il enseigne viennent de la programmation neuro-linguistique (PNL), et il y a des sources autres que Tony Robbins sur ce sujet si vous n’aimez pas son style particulier.
Ce que je n’aime pas dans la plupart des techniques de gestion émotionnelle par PNL cependant, c’est qu’elles ont tendance à avoir des effets à très court terme, et qu’elles demandent de gros efforts conscients pour entrer en application. Si je ne me sens pas bien, je peux utiliser une technique comme un changement de philosophie (par exemple la posture du corps) ou le conditionnement d’une ancre peut faire que je me sente terriblement bien. Et cela fonctionne très bien. Mais cela ne dure pas, et une heure plus tard je peux sentir que je glisse à nouveau lentement dans mon état émotionnel précédent. Étant donné que je vais finir par avoir besoin de m’asseoir à mon bureau et de revenir à mon travail, me donner un boost émotionnel temporaire est bien, mais cela n’en fait pas tant que cela pour moi sur la semaine entière à moins que je ne le répète toutes les heures. C’est mon expérience personnelle, donc je ne dis pas que c’est vrai pour tout le monde. Il y a une d’énormes variations individuelles quant à l’efficacité des techniques de PNL.
De la même manière, je peux regarder une comédie ou écouter un certain type de musique pour me remonter le moral, mais l’effet reste très temporaire. Me donner une nouvelle impulsion temporaire pour me remonter le moral est bien, mais généralement mon état émotionnel précédent va simplement revenir dans l’heure ou les deux heures suivantes.
Alors qu’est-ce qui marche ? Comment garder mon niveau de motivation continuellement haut ?
Cela peut paraître extrêmement simpliste, mais la meilleure stratégie que j’ai trouvée pour rester motivé et positif est d’avoir comme habitude quotidienne d’écouter des programmes audio de motivation. Je possède une petite quantité de programmes de ce genre, donc j’ai des centaines d’heures d’écoute à ma disposition. La majeure partie est sous forme de cassettes audio, donc je mets simplement une cassette dans mon lecteur et je mets Play.
Bien que ces programmes soient généralement remplis d’informations et d’idées importantes, je trouve que les informations en elles-mêmes ne sont pas ce qui m’apporte le plus grand bénéfice. C’est l’émotion et la motivation qui sont le plus payant pour moi à long terme. Je les ai toutes écoutées des douzaines de fois, donc je n’en tire aucune idée nouvelle. Mais même si les informations ne changent pas, l’attitude positive derrière les informations me revigore à chaque fois. J’écoute souvent ces programmes audio en faisant du sport ou d’autres tâches physiques comme faire la cuisine ou manger, ce qui fait qu’elles ne nécessitent pas que j’emploie du temps supplémentaire. La plupart du temps je ne me concentre même pas dessus ─ je les écoute juste passivement en me concentrant sur autre chose.
Pour moi l’effet est indéniable. Après 30 à 60 minutes d’écoute, je me sens invariablement très optimiste et concentré. Et j’ai tendance à faire beaucoup de travail de haute priorité quand je suis dans ce genre d’état émotionnel. Mais la clé était pour moi de maintenir cela comme habitude quotidienne.
Tout comme l’exercice physique devrait être une habitude quotidienne, je sens que le conditionnement émotionnel quotidien est au moins aussi important. Chaque fois que j’ai perdu cette habitude pendant des semaines ou des mois d’affilée, je me suis invariablement retrouvé aspiré à nouveau dans des états émotionnels négatifs. Puis je me souviens de ma solution, je m’y remet, et mon attitude et ma productivité bondissent à nouveau.
Quand je faisais mes trois semestres de fac, j’écoutais des cassettes motivationnelles religieusement. Ma journée de travail habituelle comptait 8 heures de cours, mais je me souviens que pendant mon dernier semestre j’avais un jour par semaine avec 13 heures de cours d’affilée, de 9h à 22h avec 15 minutes de pause entre chaque cours. Ces journées étaient assez dingues, mais pendant que je marchais d’un cours au suivant pendant ces pauses, je remettais mes écouteurs et j’écoutais mes cassettes. Donc peu importaient les difficultés, je me reconditionnais constamment pour avoir une attitude positive et réalisatrice, et cela me permettait de rester enthousiaste et de ne pas prendre de retard.
Si vous ne voulez pas dépenser d’argent pour ça, vous pouvez probablement trouver une petite sélection de programmes audio à la bibliothèque publique locale. La mienne en a plusieurs douzaines, et étant donné que la bibliothèque n’est qu’à un kilomètre de chez moi, je vais souvent y jeter un œil et louer celles que je trouve réellement excellentes.
Ce que j’aime dans l’écoute de programmes audio est que c’est facile, que cela ne demande pas de réflexion, et que c’est passif. Tout ce que j’ai besoin de faire est de mettre mes écouteurs, de lancer la cassette, le CD ou le MP3, et d’appuyer sur Play. Je vise généralement 30 minutes par jour (généralement quand je fais du sport). Cela suffit pour me faire sentir généralement positif et optimiste tout au long de la journée et pour abattre énormément de travail.
Je ne suis pas sûr que vous l’ayez noté, mais il y a une horrible quantité de gens geignards sur cette planète, et leurs émotions négatives ont tendance à déteindre sur vous et à vous contaminer avec leur maladie geignarde si vous ne vous vaccinez pas contre elle. Les vaccinations quotidiennes des programmes audio motivationnels sont le meilleur antidote que j’ai trouvé contre cette affection. Cela m’aide à rester concentré sur mes objectifs et à éviter de m’apitoyer.
Choisissez quelques programmes audio motivationnels, et essayez de les écouter au moins 30 minutes par jour pendant une semaine, et voyez si cela affecte votre attitude et vos actions. Je pense que vous trouverez tout comme moi que cette habitude est une des meilleures que vous puissiez développer.
Lire des choses qui mettent de bonne humeur est également efficace, mais je préfère personnellement les écouter pour mon conditionnement émotionnel quotidien, afin de pouvoir faire autre chose en même temps. Mais il y a énormément de livres et d’articles excellents qui peuvent également aider à garder une attitude positive.
Est-ce possible d’en faire trop ? Oui, je le pense. Je pense que le mieux est de garder un état émotionnel égal, du côté optimiste. D’après mon expérience c’est ce qu’il y a de mieux pour la productivité personnelle ─ je ne travaille pas aussi dur quand je me sens pessimiste. Mais je ne pense pas qu’il soit sage de devenir tellement surmotivé que vous perdiez le sens de la réalité et que vous commenciez à prendre des décisions idiotes. L’objectif devrait être de gérer vos émotions de telle sorte que vous pouvez démultiplier vos ressources physiques et mentales. La plupart des gens appelleraient « juste équilibre » le fait d’être passionné par ce que vous faites. Mais ne poussez pas vos émotions à un tel niveau d’intensité que vous bloquez l’accès à vos meilleures réflexions. Mettez-vous dans un état où vous vous sentirez positif et génèrerez des résultats positifs ; ne vous surentraînez pas au point de vous sentir bien avec des résultats médiocres.
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire