lundi 21 juillet 2014

Qu’est-ce qui fait vraiment le bonheur ?

Qu’est-ce qui fait vraiment le bonheur ?
A l’heure actuelle, dans notre société de consommation effrénée, perdus dans des univers de communication sophistiqués, confrontés à la compétition et à la concurrence, obligés de ressembler à des canons de mode très précis, nous semblons en perpétuelle recherche d’un bonheur qui nous paraît bien souvent inaccessible.
Ce bonheur est-il si loin que cela ou ne l’avons nous pas enfouis en nous ? Et ne passe-t-il pas par la recherche de la connaissance de son moi intérieur ?
Et avant toute chose, n’est ce pas la faculté d’avoir confiance en la vie et tout simplement d’avoir confiance en soi, qui donne la vraie recette du bonheur ?

Qu’est ce qui fait vraiment le bonheur ?

On nous l’a assez répété : ce n’est pas l’argent qui fait le bonheur (mais il y contribue, rajoute-t-on généralement).
On le sait bien, l’argent n’est qu’un accessoire ou un instrument.
Le bonheur n’a pas une seule vérité, mais plusieurs. Ce n’est pas un aboutissement, mais un état d’esprit plutôt. Le bonheur se cultive.
Il faut apprendre à apprécier les petits plaisirs, les petites joies. Le fait d’être en bonne santé et de pouvoir satisfaire les besoins primaires (manger, se loger, se vêtir) est déjà une réussite. C’est un énorme souci de moins, aussi faut-il apprendre à gérer ses autres soucis de façon moins préoccupante.
Si on écarte donc ses inquiétudes quant aux lendemains, l’esprit est libre et peut facilement s’envoler vers de nouvelles préoccupations dérisoires mais qui vont prendre une importance capitale faute de mieux !
D’où l’intérêt de choisir ses sujets de réflexion plutôt que de les subir. Il faut donc utiliser son énergie et sa liberté de pensée et agir en conséquence. Et pour ce faire, il faut apprendre à se connaître et à utiliser ses propres ressources.

Comment évaluer sa propre confiance en soi ?

Si on est satisfait de ses actions, de ses décisions, si on fait confiance en son propre jugement sur le déroulement de l’existence, c’est que sa confiance en soi est bien présente et c’est tant mieux.
Car c’est bien ce qui nous fait avancer dans la vie en gardant la tête haute : c’est l’estime de soi, c’est la confiance en soi.
Si on est content de soi, on va automatiquement être satisfait de la vie en général et il va en découler un réel plaisir de vivre : c’est ce qui s’appelle le bonheur.
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire